Je n'ai pas de compte Kozikaza

Inscription

COMMENT CHOISIR SON CARRELAGE ?

Publié par OlgaKozikaza le 19 avr. 2018 dans RÉNOVATION

CARRELAGE

Depuis plus de 30 ans, le carrelage caracole en tête des revêtements de sol les plus populaires. Esthétique et facile d’entretien, il se décline sous des formats très variés, adaptés à tous les styles d’intérieurs. Si le rendu visuel reste un élément-clé à prendre en compte lors de l’achat, il existe bien d’autres critères à ne pas négliger pour choisir le carrelage le mieux adapté à son intérieur : Kozikaza vous guide pas à pas dans votre réflexion !


Photo d'en-tête : Calie01 sur Kozikaza


Quel matériau pour mon futur carrelage ?

Le choix d’un carrelage dépend avant tout de la pièce dans laquelle il va être posé : S’agit-il d’une pièce de vie ou d’une pièce annexe ? Autrement dit, le carrelage va-t-il être soumis à des passages répétés, aux frottements des pieds de chaises, des talons, aux tâches de graisse ou aux traces d’eau calcaire ? Selon l’usage de la pièce, il faudra prendre en compte le critère robustesse de votre futur carrelage afin qu’il ne s’abîme pas trop rapidement.

Pour une entrée ou un séjour, vous pouvez vous tourner vers des matériaux solides tels que la pierre naturelle (marbre, granit, ardoise…), la terre cuite ou le fameux grès cérame, plus abordables en termes de tarifs. Pour une pièce humide type cuisine ou salle de bain, mieux vaut éviter les carrelages poreux tels que la terre cuite ou les carreaux de ciment, bien plus sensibles à l’humidité et aux tâches qu’un grès cérame classique par exemple. Si vous tenez absolument au style chaleureux de la terre cuite ou aux motifs des carreaux de ciment, optez pour une imitation, tout aussi jolie et plus facile d’entretien !

carrelage salle de bain

Photo : Lyrn sur Kozikaza



Choisir un carrelage plus ou moins résistant

Si vous hésitez encore au sujet de la résistance de votre futur carrelage, fiez à la norme PEI (norme européenne émise par le Porcelain Email Institute), un classement fournisseur qui détermine la résistance à l’usure des carreaux émaillés. La majorité de nos carreaux vendus étant classés en groupe 4 et 5, cela vous aidera à valider vos choix. La seconde norme intéressante à connaître est celle de l’UPEC, qui indique la résistance des carreaux aux agressions quotidiennes :

  • U : pour Usure. La lettre indique l’usure due à la marche et au piétinement, qui se traduit par l’abrasion (dépolissage en surface, perte de matière), l’encrassement, les rayures ou le changement d’aspect de la surface. L’indice U peut aller de 2 (résistance la moins élevée) à 4.
  • P : pour le poinçonnement (dû aux pieds de meubles, aux talons aiguille, etc). Cette lettre indique également la résistance du carrelage en cas de chute d’objet : les indices sont compris entre 2 et 4 (4 étant la résistance la plus élevée).
  • E : La lettre indique la résistance du carrelage à l’eau. L’indice E peut aller de 1 (présence d’eau occasionnelle) à 3 (présence fréquente et/ou prolongée).
  • C : La lettre indique la résistance du carrelage aux agents chimiques et tachants domestiques qui peuvent avoir une incidence sur la durabilité et peuvent provoquer par exemple, des taches indélébiles. L’indice C peut aller de 0 (risque minimum mais jamais nul) à 2 (risque maximum).

N’oubliez pas non plus de vérifier la résistance à la glissance de votre carrelage intérieur, notamment si vous souhaitez en poser dans votre salle de bain. Cette dernière est déterminée selon deux classements :
1/ Le classement A / B / C, utilisé dans le cadre d’une utilisation en zone humide pieds-nus
2/ Le classement de R9 à R13 correspond quant à lui à l’utilisation d’une surface carrelée pieds chaussés
Vous retrouverez toutes ces informations sur le packaging de votre carrelage en magasin. N’hésitez pas à demander conseil à votre vendeur !

carrelage pièce de vie pose

Photo : Marionsylvain sur Kozikaza


Penser à l’entretien

Hé oui ! L’entretien est un critère essentiel dans le choix de vos carreaux. Car même si le carrelage reste un revêtement facile à vivre au quotidien, il présente tout de même quelques inconvénients à prendre en compte. Il existe en effet des carreaux parfaitement lisses – idéals à nettoyer – et des carreaux à relief, légèrement rugueux ou striés, qui ont l’inconvénient de voir les impuretés s’incruster dans les petits creux présents à la surface : c’est le cas des carreaux imitation parquet ou pierre naturelle par exemple.
La couleur sera également un élément à prendre en compte pour le futur entretien de vos carreaux. Les tâches se voient facilement sur des carreaux de couleur claire, et les traces provoquée par l’eau calcaire ont tendance à apparaître rapidement sur les carreaux foncés. Ces derniers sont donc à proscrire de la salle de bain, éventuellement de la cuisine.
Le compromis idéal reste donc l’entre deux, c’est-à-dire des carreaux de teinte neutres, gris, sable ou taupe. Les tâches du quotidien passeront plus inaperçues, et vous serez certain de ne pas vous en lasser au bout de quelques mois ! Votre cœur balance encore quant au choix définitif de vos futurs carreaux ? Contactez l’équipe de Mon Intérieur sur Mesure qui saura vous guider dans vos choix tout comme dans la pose de votre futur carrelage : n’hésitez pas à demander un devis !





Plus d’idées aménagement avec KoziKaza

Cuisine ouverte ou cuisine fermée ?

Une entrée pratique : comment l'organiser ?

A lire aussi
SÉCURITÉ
VISITE DE CHANTIER
PARQUET
VISITE DE CHANTIER
Publicités